19/04/2017
Assistant(e) de communication bilingue, G4

INSTITUTION : PARLEMENT DE LA CEDEAO

DÉPARTEMENT : DÉPARTEMENT DE L’ADMINISTRATION ET DES FINANCES

INTITULÉ DU POSTE : ASSISTANT(E) DE COMMUNICATION BILINGUE

GRADE/ÉCHELON : G4-1

DURÉE : CONTRAT D’UN AN

LIEU D’AFFECTATION : SIÈGE DU PARLEMENT À ABUJA

SUPÉRIEUR HIÉRARCHIQUE : CHARGÉ PRINCIPAL DE COMMUNICATION

SUBORDONNÉS : AUCUN

 

MISSION :

Aider le Chargé principal de communication dans la dissémination efficace des informations sur le Parlement à toutes les populations de la Communauté.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS :

Sous la supervision du Chargé principal de communication, l’Assistant(e) de communication bilingue exécute les tâches suivantes:

  1. Aider à la production de publications sur les activités du Parlement dans plus d’une langue de travail de la Communauté.

  2. Aider au maintien des relations avec les media dans le États membres et à se servir de ceux-ci pour divulguer les activités du Parlement.

  3. Aider à la publication du travail du Parlement sur le site internet de l’institution dans plus d’une langue.

  4. Contribuer à la conception et à la production de supports publicitaires et d’étrennes pour le Parlement.

  5. Aider à la gestion de l’image du Parlement à travers des relations publiques efficaces.

  6. Aider à l’organisation de couvertures médiatiques/interviews dans plus d’une langue dans le cadre des événements organisés par le Parlement.

QUALIFICATIONS

Être titulaire au moins du BAC ou d’un diplôme de niveau BAC+2 en communication, en journalisme ou tout autre domaine d’étude pertinent.

EXPÉRIENCE

Avoir cinq (5) ans d’expérience professionnelle.

SALAIRE ANNUEL

Le poste est du Grade G4-1, pour un salaire annuel de 9.894 Unités de compte, équivalent à 15.611 dollar US.

CONDITIONS REQUISES

Seuls les citoyens des États membres de la CEDEAO peuvent prétendre à un emploi au sein des institutions et agences de la CEDEAO. Les postes dans la catégorie des services généraux sont ouverts uniquement aux candidats résidents dans le pays hôte de l’institution. S’agissant des postes permanents, seuls les candidats ayant moins de cinquante (50) ans au moment du recrutement seront pris en considération.

«    |    »